Chers amis,

Dans quelques heures, le site officiel de la Première Ligne voit le jour. Pour la première fois, en France, une série de fiction s’intéresse à la Première ligne de la république aux gardiens de la Paix, aux hommes et femmes policiers.

Pendant vingt ans, j’ai rencontré beaucoup d’entre vous. Des liens forts se sont tissés, nombre d’entre vous sont devenus des acteurs précieux de ce projet artistique.  Au présent, vous continuez à me transmettre vos vies de policiers, votre quotidien.

J’ai conscience du chemin parcouru et du travail qu’il reste à accomplir avant que la Première Ligne arrive sur les écrans. J’ai surtout conscience de ma responsabilité face à la réalité de votre métier et de vos vies. Je ne suis pas flic. Je ne suis ni un porte parole ni un porte-drapeaux. Je ne suis qu’un passeur d’histoires et de mots.

Aujourd’hui,  je fais de nouveau appel à vous. J’ai besoin que vous diffusiez le site aux « yeux du monde ». Je vous propose donc de relayer la Première ligne auprès de vos familles, amis, collègues, syndicats.

Aujourd’hui, l’association La sentinelle se crée. Elle se constitue avec les premiers partenaires du projet. Elle sera le pivot  pour aider à la fabrication du projet et parler aux institutions. Elle existe pour défendre « l’esprit » artistique de ce programme, protéger son indépendance. Certains d’entre vous, je l’espère, en feront partie. L’aventure commence maintenant

Bien à vous,

Yann Tissier